Prévention: la base de la base…

1. Ne cherchez pas les problèmes: vivez sans tabac . Ne fumez pas ou faites un priorité de vous libérer du tabagisme .

Evitez la première cigarette, si vous le pouvez, pour vous mêmes et pour vos ados. Partez en vacances avec l’argent économisé.

2. Faites de l’exercice de manière régulière et adaptée à votre condition physique. Médicalement, la marche est un sport. Visez 30 minutes au moins de marche par jour, dehors, par tout temps, si possible. Vous pouvez commencer par 10 minutes. A effort égal, l’exercice “au contact de la nature” est plus bénéfique. Même dans un simple parc et même pour 10 minutes.

3. Mangez de façon diversifiée, équilibrée et adaptée à vos besoins. Spoiler: les végétaux sont des aliments utiles.

4. Évitez ou limitez les boissons alcoolisées. Pensez “Sam”. Mettez en sécurité une personne qui a trop bu (inconscience alcoolisée= coma toxique=appel 15)

5. Réduisez votre stress et apprenez à le gérer, à votre manière : sport/ méditation/exercice de respiration/prière/ pauses et hobbys….Prenez soin de vos relations parce que “nous sommes nos relations” (“I am because we are”: c’est vrai littéralement au niveau de notre cerveau). Nos interactions “positives” sont un facteur protecteur pour notre immunité, notre psychisme, notre longévité. Si une relation vous fait du mal, il faut vous questionner très sérieusement sur l’intérêt de la poursuivre, au moins “en l’état”. Certaines relations peuvent être améliorées, et par notre propre changement . Mais, pas toutes.

Gardez un contact avec le vivant: nature, présence d’un animal, ou au minimum une plante parce que cela améliore le moral. L’exposition quotidienne à la lumière naturelle aussi. Même en hiver. (surtout en hiver).

6. Prenez soin de votre sommeil: c’est un besoin vital. Vous apprendrez mieux et serez plus agréable à vivre. Sachez si vous êtes du soir ou du matin, et le nombre d’heures de sommeil qu’il vous faut “d’habitude”, pour vous réveiller reposé.e. Dépistez les roubles ventilatoires du sommeil en cas de ronflement avec votre médecin généraliste, ORL ou pneumologue.

7. Surveillez votre poids et votre tour de taille. Eh oui. Une variation brutale et inexpliquée (quelques kilos en quelques jours) est une urgence.

8. Après 30 ans, ou avant du sport à outrance, faites contrôler votre santé cardiovasculaire par votre médecin :  pression artérielle/ taux de cholestérol / glycémie peuvent être utiles.

9. Pour les femmes: soyez vigilante lors des phases clés de votre vie hormonale (contraception, grossesse et ménopause). Discutez le bénéfice/risque de votre contraception et envisagez toutes les options.

10. Soyez attentifs aux symptômes : apprenez à reconnaître les signes d’alerte d’un accident vasculaire cérébral (AVC) et d’un infarctus du myocarde (IDM) .Parce que ces accidents de santé à sont la fois urgents, graves, et fréquents. (surtout chez les hommes, fumeurs, de 40 ans et +, mais pas que !)

AVC:

trouble du langage: ne plus arriver à parler ou dire “n’importe quoi” manque de force d’un membre, même temporaire. Asymétrie du visage qui est “figé”d’un côté, bouche “tordue”.

Perte temporaire de la vue (un œil ou les 2):

consulter en urgence même si tout est rentré dans l’ordre

mal de tête intense et inhabituel…

IDM

Douleur dans la poitrine, bien sûr, qui peut aller au bras gauche ou à la gorge. Mais aussi:

serrement de la gorge isolé, sans cause, malaise ou manque de force, sensation de “cœur qui s’emballe”, et même douleurs du ventre.

n’hésitez pas à appeler le 15 quand apparaît l’un des signes

11. faites vous un dossier de santé: papier, clé USB, consultez “Mon Espace Santé”(France). Suivez vos vaccinations. Adaptez-les à votre mode de vie, famille, voyages. Voici 2 exemples, vous trouverez d’autres articles sur les vaccinations sur ce blog par la table des matières.

Questionnez vos parents sur leurs maladies chroniques parce que certaines constituent un surrisque pour vous: diabète, hypertension, cancers digestifs ou autres. Faites un bilan 10 ans avant l’âge où le problème a été découvert chez votre proche, dans le domaine concerné.

12. acceptez la réadaptation, la kiné, la convalescence en cas de pépin de santé grave. Si vous avez une maladie chronique, devenez expert dans le domaine/consultez les recommandations des sociétés savantes du domaine. Si vous prenez un traitement, renseignez vous dans le détail sur ses bénéfices et ses risques parce que vous serez plus réactif en cas d’effet adverse, ou d’inefficacité. Vous serez acteur de votre santé (et rendrez service à votre médecin, au passage). On va manquer de médecins en France pendant encore 10 ans, au moins.

13 Apprenez les gestes qui sauvent. Si ça ne vous sert pas à vous, ça pourra servir à d’autres. Et, on ne va pas se mentir: sauver une vie, c’est chouette. Et parfois, c’est facile. (Exemple: dégager les voies respiratoires+ mettre en position de sécurité)