Noël, un risque pour la santé?

Noël porte beaucoup d’attentes, et beaucoup de souvenirs. Noël est un prisme qui démultiplie les choses: les Noël que nous avons aimés, ceux que l’on aurait voulu avoir, ceux que l’on souhaite pour sa famille, celui que l’on voudrait pour soi . Tout ça se télescope avec un Noël “idéal”: celui des publicités ou des comédies romantiques.

Tout s’accentue: les bons moments bien sûr, mais aussi les mauvais: ce que l’on aurait souhaité voir arriver n’importe quand, mais pas aujourd’hui, qu’il s’agisse de la mort de quelqu’un, mais aussi de banalités comme  une panne de congélateur, de lave-linge ou simplement un plat raté.

Préparer Noël à l’avance, mais aussi ne pas trop attendre de Noël; n’accumuler à l’excès ni nourriture, ni présents. Ne pas trop charger l’emploi du temps, y laisser une place pour y glisser l’imprévu.

Penser à adresser particulièrement un courrier, un présent ou un coup de téléphone à nos parents ou amis isolés.

Au niveau psychologique…

Savoir qu’en famille, nous rejouerons à l’occasion de Noël des scènes du passé-toujours. En particulier les rivalités fraternelles et les jeux de pouvoir parent-enfant. L’alcool peut être notre ennemi.

Savoir entendre, ce qui n’a pas pu être dit dans le passé; l’accueillir avec bienveillance, et sans jugement. Le même Noël vécu par dix personnes donnera dix “sets ” de souvenirs différents. L’homme est un être subjectif.

Noël favorise les “montagnes russes émotionnelles”, et chez des personnes prédisposéees, les suicides. Soyons vigilants envers nos proches concernés.

Au niveau de la santé physique:

Vérifier que nous avons “en stock” nos traitements habituels.

Ne pas laisser “traîner” une affaire de santé suspecte jusqu’au 24 décembre. Téléconsulter, si besoin.

Ne pas laisser des installations électriques aimablement bricolées pour illuminer , ou des bougies, sans surveillance.

Pas de verres d’apéro non terminés sur la table basse en présence d’enfants. Pas de cacahuètes ou assimilés à portée des moins de 3 ans.

Mettre un gros gant pour ouvrir les huîtres.

Ne pas introduire les doigts dans un verre pour le laver. Surtout les verres fragiles, qui se brisent et vous envoient en chirurgie chez SOS-mains.

Tous ces éléments concourent à notre paix de l’esprit, et donc à notre bonne santé…

Joyeux Noël pour vous et les vôtres.

anneb9270

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Post comment